Qu’est-ce que le Lean Management ?

Dans l’histoire, les entreprises ont toujours recherché des méthodes pour augmenter la productivité. Hier, le taylorisme, aujourd’hui c’est le Lean Management.

En effet, plusieurs courants sont apparus successivement. Tout d’abord, le Taylorisme basé sur la division horizontale (décomposition du processus de production en tâches) et verticale (distinction des tâches de définition et de production) du travail est né fin du 19ème siècle. Il a été suivi par le Fordisme dans la première moitié du 20ème siècle avec l’apparition de la chaîne de montage, la standardisation de la production et le partage des gains de productivité avec les salariés.

Enfin, dans les années 60, le Toyotisme a imposé l’amélioration permanente des processus de production et la notion de qualité. Pour rappel, Toyota a été en 2012, le premier constructeur automobile mondial.

A partir des années 80, le Lean Management est apparu. Il est fondé sur :

  • La généralisation des principes du Toyotisme à toutes les fonctions de l’entreprise,
  • La limitation des « gaspillages »,
  • La multiplication des outils de méthodologie afin d’optimiser le temps de production.
  • Le respect de l’intelligence du salarié
  • La simplification de la hiérarchie

La définition du Lean

En résumé, le Lean Management est un modèle de comportement et d’organisation qui permet de faire mieux, plus vite, moins cher et durablement en éradiquant les gaspillages dans tous les processus de l’entreprise via des méthodes d’amélioration adaptées et appliquées par les salariés en restant très orienté client.

Le Lean management est applicable partout dans l’entreprise et est donc collectif.

La notion de gaspillage

Dans les entreprises, les gaspillages sont soit relatifs aux produits et/ou aux services (surproduction, stockage inutile, transport excessif, multiplicité des défauts) soit aux hommes (trop d’attente dans le processus de production, trop de processus, trop de hiérarchie).

Les fondements du Lean Management

Une liste d’actions a été établie afin de clarifier son périmètre :

  • Améliorer le niveau de la production : lead time
  • Améliorer le niveau de la qualité et viser le 0 défaut
  • Améliorer le niveau de standardisation
  • Améliorer la satisfaction des clients
  • Améliorer la sécurité des employés.

Les outils du Lean Management

Ils ont pour objectif de résoudre les problèmes, d’animer et de piloter le changement et enfin de transformer les habitudes.

Ces outils sont applicables dans tous les secteurs dont une DSI.

Scrum est une méthodologie qualifiée « Lean » car elle permet d’améliorer les temps de développements.

Une stratégie DevOps basée sur l’Intégration, la Livraison et le Déploiement continue peut être vue comme « Lean » car elle améliore considérablement le cycle de production logicielle.

Laisser votre commentaire