Les règles d’or

  1. LA COMMUNICATION

Le DSI de transition doit avoir une forte capacité à communiquer. Une bonne communication va déterminer la motivation des équipes et partenaires à participer au projet. Elle déterminera la qualité de l’analyse de besoins des différents acteurs concernés. La qualité de la communication va s’appuyer sur une forte capacité à entendre, écouter, interpréter.

Le DSI de transition doit être capable de communiquer des informations hautement techniques en des termes compréhensibles par une population non technicienne. Il devra bannir le jargon informatique et faire passer les enjeux organisationnels et stratégiques liés aux choix de telle ou telle technologie. Il devra apporter des solutions aux acteurs et non pas des problèmes.

Le DSI de transition devra fédérer les équipes dans la phase de conduite du changement de déploiement.

  1. LE SAVOIR FAIRE TECHNIQUE

Le DSI de transition, quelle que soit sa formation universitaire d’origine, doit maitriser les enjeux techniques. Il doit maîtriser le pourquoi faire évoluer le système d’informations mais aussi le comment le faire évoluer. Il doit comprendre les enjeux techniques, comment faire communiquer chaque brique du système d’informations et comment fonctionne l’écosystèmes. Il doit avoir une bonne écoute mais aussi être un bon décideur.

Il doit être capable de travailler selon une méthodologie compréhensible et applicable à chacun, afin de construire de solutions industrialisables et évolutives.

Par son expérience passée, il a le savoir-faire acquis face à des enjeux métiers et marchés identiques sur des entreprises de taille identiques que la vôtre

  1. LE GOÜT D’APPRENDRE

Le DSI de transition doit être en veille permanente des nouvelles évolutions technologiques. Il doit être curieux et ne pas avoir peur du changement. Il ne doit pas être enfermer dans ses certitudes et capable de les remettre en cause.

Le DSI de transition doit s’imprégner du contexte propre à votre entreprise. Il doit comprendre les enjeux humains, marchés, techniques.

  1. LE CHEF D’ORCHESTRE

Le DSI de transition doit être un chef d’orchestre. Il doit s’adapter à ses différents rôles. Il travaille avec des équipes métiers et techniques. Il doit adapter son point de vue à chaque public. Il doit faire travailler ensemble les équipes afin de les amener vers un même but. Il doit être le partenaire de chaque métier de votre entreprise, travailler à ce que la technologie est un impact positif pour chaque métier et business. Il doit parler P&L, roadmap stratégique, planning, méthodologie et technique.

  1. LA HAUTEUR DE VUE

Le DSI de transition doit être capable de comprendre les détails techniques mais aussi avoir la hauteur de vue suffisante pour comprendre les enjeux stratégiques de votre entreprise. Le système d’informations doit être techniquement fiable, performant mais aussi évolutif en fonction de l’évolution de votre marché et de votre organisation. Il doit conceptualiser dans l’espace mais aussi dans le temps.