Le management de transition en France

Le métier du « Management de Transition » est né aux Etats-Unis et aux Pays-Bas dans les années 1970.

En France, l’activité est apparue à la fin des années 1980, et connaît à présent un succès croissant. Le marché français est actuellement estimé à environ 300 à 350 millions d’€ et a un taux de croissance annuel de 20% à 25%.

Les missions de management de transition sont effectuées dans le Top Management, au niveau du comité de direction.. Plus précisément, 70%-80% des missions concernent les fonctions de direction générale, financière, ressources humaines et industrielle. L’industrie reste le secteur le plus consommateur de management de transition. 60% des projets s’y déroulent. Les 40% restant sont partagés entre les services et la distribution.

Le secteur du Management de Transition pèse environ 300 M€ de Chiffre d’affaires en 2016 (CA), dont 60% sont réalisés par les Entreprises de Management de Transition et 40% du marché opérés par des Managers freelance. Cela représente au total environ 2 000 missions réalisées sur l’année 2016.

Le marché des Entreprises de Management de Transition (EMT) apparaît hétérogène : les 10 premières EMT représentent 56% du CA de leur catégorie, quand le CA médian des EMT se situe à 2 M€. Les adhérents de la FNMT réalisent quant à eux 33% du CA des EMT.

L’ étude réalisée par le FNMT en 2017 montre un marché en croissance constante sur les 5 dernières années, ouvert à de nouveaux métiers, adressant de nouvelles problématiques, notamment la transformation des organisations, et en voie de démocratisation.

La part dans le marché du management de transition sur la fonction DSI est difficile à estimer. Elle est incluse dans les 20% du marché non couvert par les fonctions direction générale, financière, ressources humaines et industrielle, soit un marché global de 60 M€.

Il s’agit d’un marché de niche sur lequel un acteur spécialisé a sa part, sachant que les deux seuls cabinets spécialisés concurrents directs ont généré en 2017 un total de 6,5 millions d’euros de chiffre d’affaires

Laisser votre commentaire